Partager et comprendre une belle manœuvre de squeeze


Aujourd’hui, je vais laisser (pour un temps !) les galaxies et la cosmologie, pour partager avec les lecteurs de ce blog intéressés par le bridge l’analyse du raisonnement à conduire pour gagner contre toute défense un beau contrat de chelem.

Je suis assis en Sud à une table virtuelle du tournoi par paires organisé chaque jour par le site Bridgez.com:

http://bridgez.forumactif.com

bridgez

Il s’agit de la Donne N°1 du tournoi par paires ‘Bridgez’ du 9 septembre 2014. Le Donneur est Est. Les deux lignes NS et EO sont vulnérables.

J’hérite en Sud de cette assez belle main de 12 PH:

main Sudet dois donc réagir à l’ouverture agressive de 4 par Est, qui me montre 7 ou 8 cartes à chez mon adversaire de droite, dans une main d’au moins 14 DH. Dans ces tournois ‘Bridgez’, pas question de se laisser faire comme çà ! Avec mes 6 cartes à ♠ et mes 15 DH, je dis donc 4♠ sur lesquels Ouest passe. Cela me fait penser qu’il ne doit guère détenir plus d’une carte à .

Nord me fait la grosse surprise de proposer une possibilité de chelem en disant 5♠! Il m’apporte donc au moins 3 atouts, voire davantage, et surtout l’assurance de quelques 17-18 DH sans lesquels il aurait de toute évidence opté pour la manche.

Avec donc un pactole de 32-33 DH et au moins 9 atouts, je prends le risque d’y aller, en me disant que s’il n’y a pas de chelem possible, je ne serai pas le seul à avoir nommé ce contrat de 6♠. Je reçois alors l’entame du V, et découvre le Mort:

entame

Pas de problèmes à l’atout avec 9 cartes par ARDVX9 ! Mais 2 perdantes à et une à ♣ . Une des trois sera défaussée sur le R du Mort. La difficulté à vaincre est de parvenir à en éliminer une seconde. Mais comment ? On ne voit aucune autre possibilité de défausse, ou bien de coupe par la main courte, ou alors d’affranchissement d’une carte de longueur. Certains s’aventureront sans doute dans l’espoir de trouver la D♣ en Est, l’impasse assurant alors la promotion de mon Valet, et donc la solution du problème. Mais il n’existe alors que 50% de chances de gagner le coup, ce qui est bien éloigné d’une solution à coup sûr. Toutes les techniques classiques d’élimination de la perdante en trop faisant défaut, il reste tout de même encore une idée directrice à suivre: contraindre l’adversaire à nous livrer l’ultime levée manquante. Voyons comment c’est possible.

Le début du coup est pratiquement imposé. On prend le V d’entame avec l’As du Mort. Se risquera-t-on à pratiquer immédiatement la défausse de la première perdante sur notre R ? La réponse est non, car Est pouvait fort bien ne détenir qu’un seul . Il faut donc commencer par purger les atouts. Trois tours d’atout sont donc nécessaires, en finissant par la D♠ du Mort. On peut alors en toute sécurité présenter notre R et défausser le 6. Est détenait donc un seul atout, mais deux . Il lui reste donc maintenant en main 6 et 2♣ ou 7 et 1♣

Et maintenant, on va couper le 3 du Mort. La défausse d’Est valide notre estimation de sa main. En conséquence, on sait maintenant que Ouest détient le résidu en , soit X9 et donc 5 cartes à ♣ .

Cette bonne visibilité des mains adverses doit nous suggérer la stratégie à appliquer, qui est la mise en place d’une situation de squeeze:

1 – Encaisser l’A. Ouest défaussera un petit ♣ .

2 – Rendre la main à Est en lui présentant notre perdante en trop, le 8. Ouest, devant garder ses deux maîtres, défaussera encore un petit ♣ . Est est maintenant en main, et le contrat est fermé. Mais nous allons gagner maintenant les 5 levées restantes. Voyons comment :

Les mains sont les suivantes :

position squeeze

a) Si Est choisit de retourner un ♣ , on prend du Roi (9ème levée). Puis on présente le V♠. Ouest est alors dans l’embarras, car il lui reste DX♣ et X9. S’il choisit de fournir un ♣, il nous affranchit une levée à ♣. Il doit donc défausser un . On fait de même au Mort. Est fait ce qu’il veut, il n’est plus dans le coup.

On recommence la manœuvre en jouant le dernier atout, X♠. Cette fois, le squeeze est irrémédiable. Si Ouest défausse son dernier , il affranchit celui du Mort. S’il défausse un ♣, c’est un ♣ du Mort qu’il affranchit !

b) Si Est choisit au contraire de retourner, le squeeze fonctionnera également de la même façon !

Malheureusement pour moi, cette analyse rigoureuse et imparable, je n’ai pas été capable de la conduire en temps réel à la table. Elle résulte d’une réflexion a posteriori, après que j’ai découvert les dégâts causés par une motivation approximative. Pourtant, tout avait bien commencé. Mais après les trois premières levées jouées conformément à l’analyse ci-dessus, à la quatrième levée donc, j’ai conçu le plan de conserver le dernier atout du Mort afin de couper par la suite un de mes petits perdants. Il me fallait donc remonter au Mort autrement que par un dernier tour d’atout pour pouvoir ensuite défausser la dernière perdante sur le R . Voici donc quelle fut ma quatrième levée :

quatrième levéeCela peut avoir l’air d’être joué correctement, mais en réalité non. C’est fichu définitivement. Pourquoi ? Parce que je viens de détruire une des conditions nécessaires à l’établissement d’une situation de squeeze en fin de coup. La menace à ♣ constituée par l’A♣ du Mort a disparu ! Or, et c’est fondamental, on ne peut squeezer un adversaire qu’en conservant derrière lui un piège constitué de deux menaces, ici une à ♣ et l’autre à !

J’ai réalisé aussitôt mon erreur, mais il était trop tard. Du coup, déconcentré, j’ai abandonné deux levées de chute, pour la note de -200, et un pourcentage (mesure de l’excellence) de 8,44%. Cependant que la bonne réalisation des 12 levées permettait de marquer 1430, pour la note de 93,73%. C’est cela, la compétition de bridge en tournoi par paires. La moindre erreur s’y paie cash. Mais c’est aussi ce qui en constitue le grand intérêt. Bon bridge !

Publicités
Catégories : Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s